Les Cyclades : en route pour Paros (jour 2)

Vendredi 24 Mai 2019

__________________________________________

Réveil à 7h30, on finit les valises et on va prendre le petit déjeuner vers 8h15. On avait que 2 nuits dans cet hotel où on a passé un bon séjour, l’équipe était très sympathique. Au moment de notre départ ils nous ont même offert un œil grec en souvenir.

On quitte l’hotel à 9h, on s’arrête dans une boutique acheter de la crème solaire car j’ai cramé la veille pendant notre rando et notre visite d’Oia. Il fait déjà très beau et très bon. On se rend a pied avec nos valises jusqu’à l’arrêt de bus de Fira. On a un peu la pression car a priori il n’y a qu’un seul bus par heure donc il faut absolument qu’on ai celui de 9h30 et on n’est pas les seules à attendre. Le bus pour le port d’Athinios arrive et on se faufile devant pour être sures de pouvoir monter. En 20 minutes le bus nous dépose au port. Il y a pas mal de monde et c’est un peu le foutoir, une fois descendu on ne sait pas du tout où on doit aller, sur notre billet qu’on a fait imprimer la veille il n’y a que l’heure, la destination et le nom du bateau. Je me dirige vers un bureau pour me renseigner. Un monsieur très aimable me dit qu’il faut qu’on se rendre au quai numéro 4 ce qu’on fait.Il y a beaucoup de monde qui attendent. Au bout d’un moment on voit l’heure tourner et on a toujours aucune information sur notre bateau, je demande au couple devant moi o est ce qu’ils vont, ils me répondent qu’ils vont à Mykonos … on commence à s’inquiéter et eux aussi du coup ! On remonte plus loin dans la file et tombe sur 2 groupes de français, certains vont à Naxos, d’autres à Paros on ne comprend plus rien ! Une des françaises par se renseigner. On est bien au bon endroit pour aller à Paros mais le bateau à du retard car la mer est agitée, mauvaise nouvelle pour moi et mon mal de mer …

Le bateau arrive enfin ! Il est très gros et assez impressionnant. Il accoste et s’ouvre pour laisser descendre des voitures et beaucoup de monde, pendant que nous on monte dans une file séparée. On dépose nos valises dans la cale avant de monter. Ca bouge beaucoup à bord et à peine montée je me sens déjà nauséeuse…. On est restées avec le groupe de français rencontrés sur le quai, l’une d’eux à aussi le mal des transports, on s’installe toutes les deux dehors pour prendre l’air.

                              

Après vingt minutes de bateau un monsieur nous demande de tous rentrer à l’intérieur car la mer est trop agitée. Heureusement les sièges sont très confortables mais le fait de plus avoir l’air et de voir moins bien l’horizon augmente le mal de mer. J’arrive à m’assoupir un peu. On fait un premier arrêt à Ios au bout d’une heure pour faire descendre des passagers et en récupérer puis on redémarre vers Paros. Sur cette deuxième partie du trajet la mer est moins agitée, on peut retourner dehors et profiter un peu plus du trajet. C’est impressionnant de passer au milieu de toutes ces îles !

On arrive à Paros vers 13h15 avec une bonne heure de retard. On descend du bateau, c’est impressionnant de voir a quelle vitesse le bateau est chargé et déchargé puis repart, c’est plutôt bien organisé.

A notre arrivée à Paros on décide d’aller directement à l’hotel poser nos valises avant d’aller manger. L’hôtel est à 5 minutes à pieds du port dans la capitale de l’île Parikia.

 

On se présente à l’accueil et on récupère les clés. La chambre est très sympa est propre, la salle de bain très jolie. Il y a pleins de petites attentions, des sachets de thé et café, des chaussons, des échantillons de produits de toilettes …

On repart rapidement pour trouver un endroit où manger mais on a peu de temps car on doit récupérer la voiture de location pour 14h30. On décide donc de s’arrêter dans une boulangerie où on prend des tartes et sandwichs. On prend aussi un dessert qui nous tenter bien et c’est un véritable coup de coeur ! C’est une espèce de barre de céréales aux graines de sésame, amandes, chocolat, raisin, miel, une vraie tuerie on se régale !

Je laisse ma mère finir de manger et je me dirige vers le port à la recherche de l’agence de location. Il y en a plusieurs mais je ne trouve pas celle avec laquelle j’ai réserver par internet. Je demande dans un premier commerce qui m’indique dans quelle rue aller, mais je ne trouve toujours pas, je rentre donc dans un deuxième commerce où je pose également la question quand mon téléphone sonne, c’est un numéro grec. Le monsieur du commerce me propose de répondre pour leur dire où je suis. Un homme vient donc à ma rencontre, il m’explique qu’il m’attendait au port. Je ne risquais pas de trouver l’agence c’était pas le même nom au niveau du bureau près du port. Je finis les papiers, ils me proposent une assurance supplémentaire que je refuse. Ils me remettent les clés de la voiture, une ford fiesta grise.

J’appelle ma mère pour qu’elle vienne me rejoindre. On met le GPS et on décolle pour aller visiter le nord de l’île. On se rend tout d’abord à la plage de Santa Maria sur la pointe Nord Est de lîle, on y arrive en environ 20 minutes. On se gare sur un terrain vague où il y a quelques voitures et on finit à pied en traversant des « marécages » comme dit ma mère ^^ c’est vrai que c’est assez vaseux et qu’on s’enfonce pas mal ! Mais c’est très rapide et on arrive sur une magnifique plage avec une très jolie vue et une eau turquoise, ça donne envie.

On prend des photos puis on va faire un plouf, le premier dans la mer Egée ! Elle est très bonne ce qui nous surprend car tout le monde nous avait averti que l’eau serait froide à cette période mais pas du tout. On s’installe ensuite sur la serviette.

 

Après 1h30 sur cette plage on décolle pour poursuivre notre visite de l’île.On se rend à la célèbre plage de Kolymbithres à 10 minutes de route de là. Cette plage est très originale, elle est souvent comparée aux plages des Seychelles avec ses gros rochers qui lui donnent beaucoup de charme. On explore le coin et on fait pleins de photos dans ce cadre très sympa. La plage est assez petite et même si il n’y a pas énormément de monde ça se remplit vite, j’imagine que l’été ça doit être beaucoup moins sympa.

Après un peu plus d’une heure on reprend la voiture pour nous rendre dans le village de pêcheur de Naoussa, à 5 minutes de route. On se gare assez facilement un peu à distance du centre. Alors qu’on marche vers le port un canard dandinant nous accompagne il est très marrant !

On croise aussi beaucoup de chats. Le port est très agréable, il y a une ambiance sympa. Il est un peu plus de 18h30 on décide d’aller se promener dans les ruelles avant de revenir sur le port pour le coucher de soleil. On se perd donc dans les ruelles typiques en profitant et en prenant pleins de photos.

Vers 19h30 on revient près du port pour profiter de la lumière du soleil couchant. On se promène et on découvre une deuxième partie du port plus en retrait avec encore plus de charmes ! L’ambiance, les paysages, l’atmosphère c’est vraiment un coin très agréable. On décide de s’installer en terrasse pour manger. On choisit un petit restaurant de pêcheur au nom grec. Naoussa est réputée pour sa pêche aux poulpes, en effet au bord du port on peut voir un peu partout du poulpe étendu entrain de sécher.

 

On se régale ! Ma mère avec du thon, moi avec des pâtes aux calamars. Le restaurateur est adorable et le cadre super, la seule chose qu’on a a lui reprocher c’est qu’on a été servies en décalé, ma mère avait presque finit lorsque j’ai eu mon assiette, mais on s’est tellement régalées que c’était au final pas bien grave.

On quitte Naoussa vers 21h pour retourner à l’hotel à Parikia. On se douche puis on se couche vers 23h.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :